Le sentiment d'appartenance : clé vers une meilleure estime de soi

Mis à jour : 11 déc. 2019

Les personnes plus sensibles que la moyenne sont en général très critiques envers elles-mêmes : elles doutent de leurs capacités, remettent en permanence en question leurs compétences, se jugent durement...

Beaucoup de personnes sensibles ont une faible estime d'elles-mêmes.

La pyramide de Maslow permet de comprendre ce phénomène.

Ce qui fait que l'estime de soi des personnes sensibles est faible est tout simplement la conséquence d'un sentiment d'appartenance non satisfait. Impossible de se sentir appartenir à un groupe quand on se sent toujours en décalage avec les autres, à part, hors norme, différent, pas conforme, bizarre, avec ce prégnant sentiment de solitude si caractéristique.

On ne peut pas savoir à quel groupe on appartient tant qu'on ne sait pas qui on est, qu'on sait seulement qui on n'est pas.


La bonne nouvelle, c'est que la solution est assez simple.

Il est d'abord nécessaire de prendre conscience que ces caractéristiques particulières concernent des millions d'autres personnes. C'est ce qui arrive lorsqu'on découvre qu'on appartient à la "catégorie" des hypersensibles, des multipotentiels, des haut potentiel... Enfin un groupe dans lequel notre véritable nature peut se sentir appartenir !

Enfin les pièces manquantes du puzzle de notre identité !

Mais cela ne suffit pas. Il est semble-t-il nécessaire de vivre ce sentiment d'appartenance. Cela consiste à discuter dans un groupe de personnes qui fonctionnent comme nous et qui en ont conscience. C'est tout simple mais quelle expérience, quel soulagement !

Le sentiment d'appartenance apparait et, c'est important, on comprend pourquoi. Alors enfin on peut commencer à remplir cette case de la pyramide et accéder à la suivante : l'estime de soi.


C'est la raison pour laquelle je propose des ateliers pour les enfants et les parents qui ont en commun cette sensibilité particulière. Mon premier objectif est de faire comprendre aux personnes à qui je m'adresse qui elles sont vraiment, comment elles fonctionnent, et de leur faire ressentir ce sentiment d'appartenance qui a tellement manqué à leur estime.

C'est la première étape vers un plus grand amour de soi, préalable à un plus grand amour des autres, tous les autres.

Il sera ensuite possible de s'intéresser à la réalisation de soi...


Quand celui qui se croyait vilain petit canard rejoint les siens...

Si en tant qu'adultes, vous vous reconnaissez et souhaitez vivre ce sentiment d'appartenance, je vous recommande les ateliers adultes HP d'Antoine Bourel à Mérignac.

55 vues1 commentaire

© Un Océan d'Amour - Lacanau

Mentions légales


un-ocean@d-amour.fr